Ordre des avocats au Barreau de Fontainebleau
journée justice morte contre la loi macron le 21 mars 2014

Face à une réforme qui, sous couvert de simplification de la Justice et du Droit, n’a pour seul but que de faire des économies au détriment des justiciables, les avocats du Barreau de FONTAINEBLEAU souhaitent attirer l’attention de tous sur les conséquences concrètes du Projet de loi « Programmation pour la Justice ».

L’adoption d’un tel projet conduira à
la mort programmée du Tribunal de FONTAINEBLEAU.

En effet, s’il n’est pas prévu la suppression de la Juridiction, ce projet revient à vider celle-ci de nombreux contentieux qui, un jour ou l’autre, peuvent concerner chacun des habitants des 102 communes rattachées à notre Tribunal.

Tel sera le cas notamment des procédures de divorce et liquidations/ partage, des litiges contractuels (vente, travaux, impayés…) mais aussi d’une grande partie du contentieux pénal qui imposera aux victimes comme aux auteurs des délais accrus pour voir juger leurs affaires.

Suppression de 307 tribunaux d’instance et de la fonction spécialisée du juge d’instance, organisation judiciaire illisible et éloignée du citoyen, déshumanisation de la justice, privatisation du contentieux civil, régression des droits de la défense, recul du contrôle de la justice sur les atteintes aux libertés publiques…

Le contentieux sera concentré dans des Juridictions déjà engorgées dont le délai de traitement des dossiers sont largement supérieurs à ceux que nous connaissons à FONTAINEBLEAU, et ce sans qu’aucun moyen supplémentaire ne leur soit alloué.

A terme, cette réforme aboutira au départ des professionnels du Droit, à la désertification judiciaire des territoires et à l’appauvrissement de l’activité économique locale.

Après les déserts médicaux, le désert judiciaire !!!

Signez dès maintenant la pétition sur www.change.org : mobilisation pour une justice humaine Fontainebleau

Barreau de Fontainebleau


Avocats

L'avocat peut vous aider
dans plusieurs domaines.

  • L'avocat informe et conseille
  • L'avocat agit pour votre compte
  • L'avocat rédige et transige
  • L'avocat défend

En savoir plus ...

Permancences service pénal

Service pénal
& consultations

Consulter le planning

Consultations

Consultations gratuites

Elles sont assurées régulièrement à Fontainebleau, Montereau et Nemours.
Consulter le planning

Tribunal Fontainebleau

Comparution en reconnaissance préalable de culpabilité

Liste des Avocats de permanence

Le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats au Barreau de Fontainebleau suggère la création par le Conseil National des Barreaux (CNB) d'une plateforme de financement participatif (crowdfunding) destinée à recevoir les dons de mécènes voulant soutenir les activités désintéressées des Barreaux de France ; on peut citer la défense du droit dans un certain nombre de pays, par la défense d'avocats, de journalistes ou de simples particuliers persécutés, emprisonnés ou menacés de mort par certains régimes totalitaires ou corrompus, ou encore par des organisations terroristes ou mafieuses.

En effet, la liberté de parole se défend aussi devant des tribunaux qui ne sont parfois qu'une émanation hnteuse du pouvoir parvenu en place sans légitimité ni morale.

Pas plus que de liberté d'information dont elle est le support, la liberté d'expression ne doit être muselée ou menacée.

Le Barreau français est un des lieux où le soutien des oprimés peut-être organisé, relayé et financé.

Il bénéficie incontestablement de la confiance des publics, français et étrangers, et l'une de ses missions, conformes aux fondements démocratiques et républicains de la France et de l'Europe, est bien de peser de tout son poids pour que les libertés vivent partout et par tous, au soutien des actions diplomatiques et humanitaires.

Sa vocation ne peut être qu'universelle.

Il est raisonnable de penser que la création de cette plateforme par le Conseil National des Barreaux permettant de lever des dons et de répondre plus efficacement à cet objectif permanent de lutte pour les droit à la vie, à la liberté d'expression et à une justice réelle, égalitaire et accessible sans discrimination de sexe, de religion, d'origine ou de fortune.

En effet, le Conseil National des Barreaux est désormais le représentant officiel d'une profession unifiée qui n'a pas renoncée à ses idéaux et qui peut agir concrètement pour les défendre.

 

Patrick MOREL

Bâtonnier